Simplicité – Minimalisme – Esthétique : la combinaison gagnante !

P1040553 bis

Simplicité : état des lieux !

En réfléchissant sur le thème de la simplicité, je ressentais comme une ambiguïté, en tout cas une contradiction ; peut-on concilier simplicité et esthétisme ? Rester simple, vivre dans la simplicité, est-ce accepter de vivre dans un environnement « cheap » que j’imagine composé d’objets de seconde mains en plastiques, mis au rebut par d’autres, de ne porter que des vêtements pas vraiment choisis…

« La beauté selon le zen, est un état de non-préoccupation, une liberté à l’égard de tout. Une fois que cet état est atteint, tout est beau. C’est un état d’esprit, l’acceptation de l’inévitable, l’appréciation de l’ordre cosmique, de la pauvreté matérielle et de la richesse spirituelle. » D. Loreau

Cela peut paraître secondaire, voire superficiel, mais pour moi essentiel. J’aime le beau, l’esthétique, le charme, la douceur, l’harmonie, les matières naturelles… Et vivre hors d’un tel environnement me déprime. Non pas parce que je veux vivre dans une maison de catalogue, mais dans un environnement qui vive, qui vibre et qui soit à notre service, fluide et esthétique. J’en ai fait l’expérience, et je pense aussi que le manque de beauté et de nature peut apporter aussi la violence, même si cela n’en est pas forcement la source, comme on peut le voir dans certains centres péri-urbains.

La simplicité prend tout son sens quand on accepte de ne vivre qu’avec l’essentiel, se débarrasser du superflu, et de ne choisir à la place du beau,  du durable et du pratique. Et de s’en servir jusqu’à plus soif, car posséder des objets qui restent dans la placard, finalement cela a peu de sens !!

Un esprit minimaliste permet de rester simple, de percevoir la quintessence des objets, des lieux et des énergies qui circulent. De voir le charme de la patine d’un meuble en bois, de percevoir la douceur d’un plaid, et de la gaité d’une touche de couleur apportée par de menus détails, un cadre, un bougeoir, un bouton de fleur…

Un esprit minimaliste permet aussi de vivre dans un environnement plus ordonné, plus simple à vivre, moins de rangement, moins d’encombrements, et ça, c’est bon !! Que de stress de rentrer dans une maison en désordre, en tout cas, chez moi, c’est automatique !! Je déteste rentrer et voir des miettes sur la table, ou bien de voir des piles de linge qui trainent (et pourtant c’est fréquent !).

Moins, c’est plus… Plus de sérénité, plus d’ordre, plus d’espace, plus de beauté, plus de temps pour l’essentiel…

« Espace, lumière, ordre, voilà ce dont l’homme a besoin pour vivre, autant que de nourriture ou d’un lit. » Le Corbusier

Cela me rappelle les paroles de Enzo Mari qui concevait que l’enfance devait être le temps de l’éducation à la beauté en toutes choses et qu’une grande attention devait être apportée notamment aux jouets et jeux des enfants. Qu’une grande attention,  à la simplicité aussi, car il trouvait que deux jouets dans une chambre c’était déjà trop… Cela fait réfléchir, car malgré toutes nos convictions, nos idées, les chambres de nos enfants regorgent de jeux/jouets qu’ils s’amusent surtout à ne pas y jouer (ou si peu…).

D’ailleurs, dans cet esprit minimaliste et de simplicité, j’ai décidé de n’offrir par an (et cela vaut pour la famille également où l’on devra tous se concerter) qu’un seul jouet/jeu par an. Celui-ci devra donc être choisi avec grand soin pour faire plaisir, pour durer… Une grande attention sera également apportée pour offrir des cadeaux qui seront de moments intenses à vivre, autant des souvenirs à savourer plus tard… Une nuit sous la tente, des feux de camp, monter à cheval, observer les étoiles, un acrobranche, écouter de la musique, le chant des cigales, faire une pyjama party, ou que sais-je ?!! Ces moments qui forgent une enfance heureuse. Plus que les jouets qu’ils oublieront car trop nombreux.

Moins, c’est plus… Plus de joie, de souvenirs, de créativité, de liberté !

Je ne peux que vous conseiller de lire « L’art de la simplicité » de Dominique Loreau qui est une source de réflexions à ce sujet.

« Le vrai luxe est celui dans lequel on s’installe comme naturellement, presque sans le voir : de bons fauteuils à l’odeur de cuir, un plaid en cachemire, des verres à eau en cristal, une nappe en lin blanche, de simples assiettes en porcelaine blanche qui gardent la chaleur,   d’épaisses serviettes en coton égyptien, une pièce dénuée de bibelots mais offrant un feu de bois en hiver, un bouquet de fleurs discret, des légumes de saison provenant d’un jardin avoisinant.

Le faux luxe est celui qu’on achète en voulant reproduire un intérieur vu dans un magazine à la mode, en se meublant high tech sans prendre en compte le confort, en cuisinant des ingrédients selon son imagination mis parfaitement indigestes, en allant passer des vacances dans des endroits branchés et surpeuplés tout en avalant des tranquillisants pour récupérer de sa fatigue. » D. Loreau

Publicités

3 réflexions sur “Simplicité – Minimalisme – Esthétique : la combinaison gagnante !

  1. Je recommente car cet article me plaît! Vraiment!
    On peut ajouter l’élégance ma Céline: la simplicité d’une robe assorti d’un bijou discret ou d’un chapeau; un ruban autour de la serviette de table le dimanche, des fleurs fraichement recueillies dans le jardin qui embellissent une table. Simple, élégant, beau.
    Chez nous, nous attendons de thésauriser (et parfois cela dure looongtemps!) afin de s’offrir LE meuble qui convient ou LE service de table par exemple: moins mais plus!

    PS/ (J’ai trouvé une idée de cadeau pour Adrien… Et ce n’est pas un jouet! 😉 )

    J'aime

  2. Un jouet par an cela me laisse songeuse (mais me parle aussi!) dans le cadre de notre ré-emménagement je rapatrie petit à petit nos cartons dans la nouvelle maison et les cartons de jeux oubliés depuis un an sont stockés dans la chambre de PetitF. Il n’y a déjà plus de place dans cette chambre 😦 (mais je vais faire en sorte qu’il en retrouve!!)
    J’ai décidé que les cartons qui contiennent nos affaires ne seront rapatriés dans la maison (pour le moment ils sont stockés dans la cabane au fond du jardin) qu’à partir du moment où j’ai trouvé une place pour chacune des choses le composant. Après un an dans une maison surchargée j’aspire à un environement épuré simple et paisible où on peut respirer!
    Merci pour cet article que je vais d’ailleurs aller relire!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s